Aparigraha, la non-avidité


12 Nov
12Nov

Selon le Yoga Sutra de Patanjali, une des 5 vertus morales à développer sur le chemin du yoga est aparigraha. Aparigraha est un mot sanscrit que nous voyons souvent traduit par "non-possession" mais qui signifie plus globalement: la "non-avidité". 

L'avidité est une énergie qui part de l'extérieur de soi et qui veut ramener les choses à soi. Bien sûr, nous pouvons facilement voir cette énergie dans notre envie de gagner plus d'argent. Mais aussi dans notre envie d'amasser des biens matériels, que ce soit le dernier téléphone, le produit cosmétique miracle; une tenue de yoga plus à la mode alors que nous en avons déjà suffisamment,  de nouvelles chaussures... 

Mais quand nous développons notre attention, nous pouvons percevoir ce mouvement d'amener les choses à soi dans bien d'autres domaines. 

Par exemple dans notre relation avec les autres. On a envie de plus d'amis, de plus d'attention de la part de notre partenaire, de plus de reconnaissance de la part de nos collègues, de plus de soutien de la part de notre famille. On a envie que tout le monde voit à quel point on est formidable.

Nous pouvons percevoir également l'avidité dans notre façon de manger. Ce que nous appelons gentiment la gourmandise n'est-elle pas en fait une forme d'avidité ? Envie de manger ces petits gâteaux non pas parce que nous avons faim mais parce que nous avons tellement envie de ce goût dans la bouche.  Et vouloir ce goût, cette douceur encore et encore. Combien il est difficile d'arrêter de manger des douceurs une fois qu'on a commencé ! 

Nous pouvons parfois percevoir l'avidité également dans notre soif d'apprendre. Nous achetons un livre, et encore un autre. Et nous pouvons penser que ce que nous cherchons vraiment est dans cet autre livre dont une amie nous a parlé. Nous pouvons ainsi accumuler chez nous bon nombre de livres. Les avons-nous tous lus ?

Nous pouvons percevoir l"avidité également, pour certaines personnes, dans leur envie de se divertir. Elles ont besoin de beaucoup de sorties, restaurants, cinéma, boites de nuit... Besoin d'un agenda toujours bien rempli, avec toujours quelque chose à faire.

Et bien entendu, nous pouvons aussi percevoir l'avidité sur notre tapis de yoga. Envie de réussir à tout prix cette posture exigeante. Nous pouvons la percevoir très clairement surtout dans les postures assises dans lesquelles nous devons attraper nos pieds. Bien souvent, certains élèves oublient alors tout le reste. Le respect du corps ? Envolé ! Tout ce qu'ils veulent à ce moment précis, c'est attraper leurs pieds et les tirer vers soi.

Avec le temps et la pratique, apprenons à percevoir l'avidité en nous. Et dès que nous la reconnaissons, avec douceur et sans jugement, juste sourire de la voir en nous et simplement lâcher-prise. Lâcher ce que nous voulons saisir et amener à nous, respirer, reprendre une posture juste, retrouver notre alignement avec la vie. Vivre l'instant présent. Et rien d'autre.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.