Ahimsa, ne pas nuire


05 Sep
05Sep

Parmi les textes anciens de l'Inde qui parlent de yoga, il y a le Yoga Sutra de Patanjali.

Ce texte, écrit il y a bien longtemps, nous guide sur la voie du yoga et il est surprenant de voir à quel point il est toujours d'actualité quand il nous parle de nos états d'âme et de nos comportements d'êtres humains. 

D'après ce texte, il y a 5 vertus morales à développer pour avancer sur le chemin du yoga. On appelle ces 5 vertus les yama. Et la première vertu  est ahimsa

Ahimsa est un mot sanscrit que nous voyons souvent traduit par "non-violence" mais qui signifie littéralement : "ne pas nuire".  Nous pouvons décliner ce principe à l'infini : ne pas nuire aux autres, ne pas nuire à la planète, ne pas nuire aux animaux... Mais ce que nous oublions le plus souvent, c'est : ne pas se nuire. Il est bon de ne pas l'oublier dans notre pratique de yoga. Pendant les séances, nous veillons toujours à adapter les postures à notre corps, à ne pas soumettre notre corps à notre volonté, comme nous le faisons si souvent, mais plutôt être à l'écoute de nos ressentis, de nos limites. Savoir choisir ce qui est bon pour nous, ce qui est juste. Ne pas chercher à tout prix à faire comme le voisin, mais avoir la sagesse d'accueillir notre corps dans sa différence. Sans jugement, avec tendresse.

Avec le temps, ce principe devient de plus en plus naturel. Il dépasse le cadre des séances de yoga et s'invite plus largement dans notre vie : ne pas se nuire lorsque nous mangeons, ne pas se nuire lorsque nous nous divertissons... Et nous pouvons également réfléchir à l'effet de notre travail sur nous-mêmes. Mettre en lumière certaines relations qui peuvent être toxiques. De la même façon que nous adaptons les postures à notre corps, nous pouvons également adapter certains aspects de notre vie. Cesser de nous imposer des choses qui ne nous conviennent pas. Etre à l'écoute de nos ressentis et de nos limites. Savoir choisir ce qui est juste. Ne pas forcément s'imposer de faire comme les autres. Mais avoir la sagesse de nous accueillir, dans notre différence. Sans jugement, avec tendresse.

C'est le premier pas sur la voie du yoga.